Journal d'un Dermeste du Lard

28 décembre 2010

Octante six Dermestes

Dorment-ils seulement? Nulle part je n'ai lu quoi que ce soit à propos du sommeil des Dermestes.

Posté par monsieure à 11:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Octante cinq Dermestes

C'est encore la nuit, la très longue éclipse. Des Dermestes se reposent à l'ombre de mon radiateur.

Posté par monsieure à 00:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2010

Octante quatre Dermestes

Incarnations du caractère lénifié des formes de vie hivernales, l'existance des Dermestes  lors des longues nuits se résume à une très longue attente de contemplation poussiéreuse.

Posté par monsieure à 15:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Octante trois Dermestes

Découverte: les mouches détestent les dermestes.

Posté par monsieure à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2010

Octante Deux Dermestes

Le soir venu quand je suis seul ils constituent le seul remède à mon malheur. Dans l'obscurité l'un d'entre eux gratte à son microscopique violon.

Posté par monsieure à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2010

Octante et Un Dermestes

Leurs conquêtes sont sans limite. Ils sont capables d'occuper tous les lieux et de les détourner de l'usage de l'Homme.

Posté par monsieure à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2010

Octante Dermestes

Un jour les Dermestes me mettront dehors, remplaceront l'angoisse qu'ils constituent par l'angoisse d'être sans toit. Puis ils viendront consteller mes vêtements, bestioles au repos, aggressives dans leur repos immobile.

Posté par monsieure à 22:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2010

Septante Neuf Dermestes

Ils ont peut-être conscience d'eux-même. Si c'est le cas, c'est effroyable. C'est effroyable de penser que je vais devoir entretenir avec eux une relation amicale construite.

Posté par monsieure à 12:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2010

Septante Huit Dermestes

Le délire des dermestes n'a aucune limite. Faisant subitement et pour m'agacer de l'air son domaine de prédilection, alors que je lisais, l'un d'eux vint voleter près de moi. En chassant l'air de ma main, je tentais de le conduire à la fenêtre ouverte. Chaque tentative aboutissant à un échec.

Posté par monsieure à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2010

Septante Sept Dermestes

J'ai cru voir deux Dermestes s'accoupler. Il faut que j'en parle à ma femme.

Posté par monsieure à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]